Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

CAC40: sous-performe Europe et WStreet malgré hausse banque

(CercleFinance.com) - Fin de séance un peu décevant à Paris, le CAC40 ayant reperdu plus de la moitié de ses gains affichés à 1 heure de la clôture.

L'indice se content de +0,21% à 5.648 après avoir culminé vers 5.665.

La séance à Wall Street s'avère légèrement positive (surtout pour le Nasdaq avec +0,6%) et les indices US n'ont quasiment rien lâché depuis 16H: ce n'est donc pas l'explication probante du repli des places européennes... à moins d'avoir déjà la "conviction" que les acheteurs seront moins présents en soirée.

Mais quelques prises de bénéfices ont peut-être pesé à Paris ou Milan alors que les indices boursiers semblaient plafonner (proche des sommets annuels) depuis ce midi.

Le terme boursier de novembre débute cependant de façon encourageante : après des débuts hésitants (dans un climat d'aversion au risque dû à la décision du Parlement britannique de reporter son vote sur le projet d'accord sur le Brexit de Boris Johnson).

L'Euro-Stoxx50 gagne +0,6% à 3.600 "tout rond" et il affiche désormais +20% de hausse depuis le 1er janvier : il inscrit sa meilleure clôture annuelle et son meilleur score final depuis le 31 janvier 2018, dans le sillage de Francfort qui gagne +0,9% dans le sillage de SAP.

Le vote prévu samedi au Parlement britannique sur le dernier accord en date trouvé par Londres et Bruxelles a été reporté, ouvrant la voie à un nouveau vote cette semaine, voire à un énième report de la sortie de l'Union européenne.

Londres grappille 0,15% alors que la Livre Sterling flirte avec 1,30 face au Dollar (un handicap pour les valeurs britanniques).

Les marchés boursiers - qui avaient achevé la semaine écoulée sur une note d'espoir concernant la finalisation d'un accord - semblent digérer cette déception.

Joshua Mahony, analyste chez IG à Londres revient sur “L'amendement Letwin qui accroît la probabilité d'un nouveau report de l'UE, en dépit des assurances de Boris Johnson qu'un tel événement ne se produirait jamais”.

“Il est devenu évident qu'il n'existe aucune majorité au parlement, hormis sur l'opposition d'une sortie sans accord, ce qui signifie que le Brexit ne pourra effectivement se produire qu'une fois tenues de nouvelles élections”, ajoute-t-il.

Selon les professionnels, la confusion autour du Brexit ne fait qu'illustrer l'arrivée d'une nouvelle vague d'incertitudes géopolitiques qui n'a pas encore été totalement prise en compte par les marchés.

" Dans l'ensemble, nous prônons une diminution de l'exposition au risque dans un contexte de montée du protectionnisme ", préconisent ainsi les équipes de Blackrock.

Face à ces incertitudes, le premier gestionnaire d'actifs mondial dit notamment privilégier les actions américaines, un pari qu'il juge pour le moment " payant ".

Le S&P 500 (+0,5% à 3.000) l'indice de référence des gérants américains - a bondi - il est vrai - de plus de 19% depuis le début de l'année. C'est toutefois moins que le CAC 40, qui affiche un gain de près de 20% depuis le 1er janvier.

Le leader des services pétroliers américain Halliburton (+5%) a publié un bénéfice net de 295Mns$ au titre du troisième trimestre 2019, soit 34 cents par action, en ligne avec l'estimation moyenne des analystes, et à comparer à un BPA ajusté de 35 cents au trimestre précédent.

Son profit opérationnel a baissé de 3% à 536 millions de dollars pour des revenus en recul de 6% à 5,6 milliards, avec une stabilité à l'international et une chute de 11% en Amérique du Nord.

Le pétrole entame mal la semaine avec un recul de -1,5% à 58,4$ à Londres.

Du coté des valeurs françaises, les bancaires sont en grande forme avec +2% sur Société Générale, +2,1% sur Crédit Agricole et +1,7% sur BNP-Paribas

Total annonce avoir signé un accord avec la compagnie publique chinoise Zhejiang Energy Group (ZEG), afin d'établir dans la région de Zhoushan une coentreprise dédiée à l'approvisionnement et à la fourniture de carburants marins.

Prenant acte de la décision de Moody's d'abaisser sa notation financière de "B2 perspective négative" à "B3 perspective négative", Technicolor confirme ses perspectives d'activités, précisant que le changement de note "n'a aucun impact sur la stratégie poursuivie".


Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.