Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Taux:nette détente en Europe avec PMI 'flash' très décevants

(CercleFinance.com) - Les marchés obligataires ont connu une nette embellie en ce lundi mais pour des raisons plutôt désagréables: la confirmation d'une nette dégradation imminente de la conjoncture en Europe, malgré les mesures d'assouplissement monétaire promises, puis confirmées par les grandes banques centrales.


En Europe, alors que la BCE avait fait tout son possible pour doper la confiance dès le mois de juin dernier, c'est la douche froide avec la chute inattendue -et sévère- des indices PMI en Europe (en 1ère estimation).

Le "flash PMI composite" d'IHS Markit pour l'ensemble de la zone euro plonge de 52 vers 50,4 points, son plus bas niveau en 75 mois. Le consensus l'attendait vers 51,9 points, comme le mois précédent.
Le "flash PMI des services" chute de 53,3 vers 52 ce qui tend à démontrer que le repli de l'activité manufacturière commence à contaminer le secteur tertiaire.
Les Bunds et les OAT voient leur rendement se détendre de -6Pts à -0,58 et -0,29% respectivement.
Les BTP italiens affichent carrément -10Pts à 0,835%, les "bonos" espagnols -7Pts de base à 0,1500%.

Le paradoxe, c'est qu'aux Etats Unis où la conjoncture se montre bien plus robuste que prévu, les T-Bonds se dtendent également de -6,5Pts de base, à 1,692%.
Pourtant l'indice PMI composite d'IHS Markit progresse de façon inespérée de +0,3% à 51 en estimation flash pour le mois de septembre.
Les analystes étaient moins optimistes, puisqu'ils misaient sur un effritement du PMI composite à 49,6.

Et le PMI manufacturier a progressé de façon plus nette (+0,7Pt) que le PMI des services" (+0,2%)... ce qui constitue donc une double bonne surprise.(
(qui explique que Wall Street progresse aux antipodes des places européennes qui lâchent -1% en moyenne

Les opérateurs s'inquiètent peut-être de la remontée des tensions sino-américaines après l'annulation par une délégation chinoise de la visite d'une ferme dans le Montana annoncée vendredi: cela peut sembler anecdotique mais c'est pris pour un signe de crispation, malgré les "ouvertures" de Donald Trump" (report de l'application de certaines surtaxes douanières au mois de décembre).

Lors d'une conférence de presse commune avec le Premier Ministre australien vendredi dernier, Donald Trump avait estimé que la Chine n'en faisait pas assez en matière d'achats de produits agricoles américains... quelques heures plus tard, la visite chinoise évoquée ci-dessus était annulée.

Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.