Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Taux: nette détente sur les T-Bonds malgré stats US robustes

(CercleFinance.com) - Panorama contrasté entre des bons du Trésor européens qui finissent en ordre dispersé et des T-Bonds US très bien orientés.


Ils enregistrent une nette détente d'environ -10Pts de base, vers 1,800% après avoir connu leur pire semaine l'année du 8 au 13 septembre.

Le cours du baril rechute nettement (-5% à New York, sous 59$) ce qui tempère les craintes de résurgence inflationniste... et cela tombe bien à la veille de l'annonce du diagnostic économique et de la stratégie de la FED : les -25Pts attendus pour demain étant déjà dans les cours, les investisseurs espèrent qu'elle laissera la porte ouverte à de nouvelles réductions d'ici fin 2019.

Elle pourrait choisir de temporiser car les derniers chiffres US parus depuis jeudi dernier sont "robustes": la production industrielle des États-Unis a augmenté de +0,6% en août après une baisse de -0,1% en juillet, selon les données de la Réserve fédérale, alors que le consensus visait un gain plus modeste de +0,2%.
La production du seul secteur manufacturier a augmenté de +0,5% tandis que celle du secteur minier a repris +1,4%.

De son côté, le taux d'utilisation des capacités dans l'industrie américaine est ressorti en hausse de 0,4 point à 77,9% le mois dernier, un taux supérieur de 0,3 point au consensus.
Même optimisme dans le secteur immobilier puisque l'indice de confiance des promoteurs "NAHB" rebondit de +2Pts à 68 contre 66 au mois d'août.

Tous ces chiffres témoignent d'une évidente vigueur de l'économie américaine dont la FED va devoir tenir compte alors qu'elle est mise sous pression par Trump pour abaisser agressivement ses taux de -100Pts cette année et de -100Pts l'an prochain.

En Europe, l'indice ZEW du sentiment des investisseurs allemands, retombé récemment à un plus bas de sept ans, est ressorti à - 22,5 points pour le mois de septembre, bien au-dessus des -38 attendus.
Le "ZEW" retrouve ainsi peu ou prou son niveau de juin, tout en restant sous sa moyenne de long terme (+ 21,5 points).

"Les craintes plutôt élevées quant à une nouvelle intensification du conflit commercial entre les États-Unis et la Chine ne se sont pas concrétisées. Et on espère toujours qu'un Brexit sans accord sera évité", indique l'institut économique de Mannheim.

Cependant, "les perspectives demeurent négatives", ajoute-t-il : le sous-indice des conditions actuelles est ressorti à - 19,9 points (plus bas depuis mai 2010), à mettre en regard des anticipations (- 15) et du chiffre du mois d'août (- 13,5).
Les Bunds finissent inchangés ce mardi à -0,475% tandis que nos OAT ceusent l'écart avec leurs homologues allemands : -2Pts à -0,176% (-0,196% lundi) alors que la Banque de France dévoile sa nouvelle prévision de croissance pour 2019.
Elle est légèrement réduite à +1,3% (contre +1,4%) mais cela reste supérieur à un consensus d'économistes qui table sur +1,1%.
La BdF souligne des chiffres de l'emploi assez robustes en 2019, elle attend +1,3% également en 20020 et +1,4% en 2021.

Plus au Sud, les Bonos espagnols se tendent de +3Pts à 0,304% et les BTP italiens de +7,5Pts à 0,928%.

Les Gilts britanniques lâchent encore un peu de terrain à 0,705% alors que la Cour Constitutionnelle va étudier la validité de la suspension des travaux du parlement durant 5 semaines décrétée par Boris Johnson, qui par ailleurs réaffirme qu'il ne fera pas la demande de prolongation des négociations avec l'UE, tel qu'un vote de la Chambre des Lords lui en fait l'obligation... ce qui pourrait lui valoir une sanction allant jusqu'à une peine de prison pour non respect d'une décision parlementaire.

Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.