Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Wall Street: fait preuve de résilience, le VIX varie de 20%

(CercleFinance.com) - Wall Street s'en tire bien, très bien même avec un Dow Jones à -0,1% (du fait de la chute de -4,9% de Walt Disney) tandis que le "S&P" affiche une hausse symétrique (il a résisté au repli des valeurs bancaires et des valeurs pétrolières), et le Nasdaq engrange +0,38%.


La séance avait en effet très mal commencé (sell-off de près de -2% dès 15H40): les "sherpas" ont dû s'employer aujourd'hui pour colmater les brèches ouvertes par Donald Trump peu avant l'ouverture de Wall Street.

Il a posté une nouvelle série de tweets rageurs à l'encontre de la FED qui ont fait plonger le Dow Jones de -2,1% peu après l'ouverture (on observait également une perte de -1,6% sur le S&P500).

Donald Trump y va de plus en plus fort: il accuse les membres de la FED d'être "des incompétents", "ils ne font rien de ce qu'il faudrait", "toutes les difficultés auraient pu être résolues en abaissant les taux au lieu de les monter".
Donald Trump n'a pas manqué de faire allusion aux 3 réductions de taux directeurs simultanées survenues mercredi matin, en Thaïlande (-0,25% à 1,50%), en Inde (-0,35% à 5,40%) puis en Nouvelle Zélande (-0,5% à 1,00%).

Ces tweets ont complètement éclipsé les espoirs d'apaisement des tensions commerciales entre Washington et Pékin (qui s'attend à ce que les 10% de sanctions applicables au 1er septembre se transforment un jour en 25%, soit un taux uniforme sur les 550Mds$ d'exportations chinoises vers les Etas Unis).

Mais Pékin s'abstient de franchir le point de non retour sur les changes: la PBOC a maintenu son seuil pivot sur le Yuan/$ en-deçà des 7,00, à 6,9996$ (ce qui autorise une marge de manoeuvre de 1%, d'où des cotations au-delà des 7,059/$, soit -2,5% depuis jeudi dernier, mais qui demeurent étroitement encadrées).

Les opérateurs ont donc apparemment digéré la fureur de Donald Trump à l'encontre de la FED mais les marchés obligataires racontent une autre histoire: cette séance a été marquée par un nouvel effondrement des rendements qui continuent d'enfoncer de nouveaux planchers historiques avec des T-Bonds faisant une incursion sous les 1,600% pour la 1ère fois depuis début octobre 2016.

Wall Street tentera de se rassurer avec le VIX qui a fait une embardée initiale de +17% vers 23,67 avant de renverser la vapeur pour en terminer en baisse de -3,4% à 19,50... soit un pullback de -20% en ligne droite en intraday, probablement l'embellie la plus remarquable de l'année.

Plus inquiétant par contre, le lourd plongeon du pétrole survenu après la publication des stocks de pétrole "hebdo" de l'AIE aux Etats Unis: le baril de "WTI" s'est effondré de -5,5% vers 50,3$ sur le NYMEX (il retrace son plancher du 12 juin dernier en clôture) mais il s'est heureusement redressé dans l'après-midi et limite la casse à -2,5%, vers 52,4$ à New York (l'Arabie Saoudite pourrait réduire encore sa production).

Le secteur pétrolier a Apache -4%, Nal Oilwell -3,4%, Occidental -3,3%, Halliburton -1,5%

Le Nasdaq a été dopé par Apple +1%, AMD +1,1%, Paypal +1,5%, Qualcomm +1,8%, NXP +2,1%, Electronic Arts +2,4%, Skyworks +2,9%, Take Two +3,9%, Microchip +4%.
Cela a compensé les replis d'Align techno -2,4%, Micron -2%, Netflix -1,9%, Western Digital -1,4%

La chute des rendements a de nouveau plombé le secteur bancaire : SBV Financial -4,7%, Wells Fargo -2,9%, Fith Third -2,6%, -2,4%, JP-Morgan -2,2%, Bank of America -1,9%, Citigroup -1,7%...




Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.