Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Paris: rassuré par BCE, pétrole au zénith, LVMH ventes +16%

(CercleFinance.com) - Le CAC40 finit en hausse de 0,25% à 5.
450, un score qui constitue un juste reflet de cette séance où l'indice phare a culminé vers 5.461) et l'EuroStoxx50 grappille +0,22% à 3.424,5.

Wall Street évolue sans tendance à mi-séance avec une Dow Jones tout juste à l'équilibre tandis que le S&P500 progresse de 0,2% et le Nasdaq (+0,5% à 7.950) aligne une 10ème séance de hausse sur une série de 11 (et 9 sur 10 pour le "S&P").

L'un des point d'orgue de cette séance, c'était la conférence de presse (avancée de 24H pour cause de sommet Européen) de Mario Draghi a délivré un message assez "convenu" et qui ne surprend pas les marchés (ni en bien ni en mal).
La BCE constate que les "risques" macro-économiques tendent vers un ralentissement au vu des dernières statistiques, ce que le FMI a déjà pris en compte avec la réduction de 0,3% de ses prévisions de croissance pour la zone euro, à seulement 1,3% cette année.

Le PIB allemand présente de sérieux signes de faiblesse,l'Italie va devoir se battre pour que la stagnation ne se transforme pas en récession en 2019.

Mario Draghi répète que la "politique monétaire devra rester fortement accommodante" (pas de hausse de taux en 2019) alors que l'inflation reste en contraction mais devrait progressivement se redresser cette année, à partir de septembre.

le patron de la BCE souligne que les menaces tarifaires de Trump (qui a l'intention de taxer Airbus notamment et d'autres produits européens à hauteur de 11Mds$) affectent la "confiance des marchés".

Des marchés qui pourtant tutoient leurs sommets historiques (obligations comme actions), ce que Mario Draghi traduit sobrement par une référence à des "conditions moins dégradées".
Il espère que les signaux de "robustesse" de l'économie vont se confirmer.

En ce qui concerne les TLTRO, le loyer de l'argent et les montants n'ont pas encore été discutés mais toutes les précisions seront communiquées lors des prochains meetings de la BCE.

Il est par ailleurs trop tôt pour évoquer des mesures additionnelles de soutien à l'économie... mais tous les outils sont sur la table, sans que l'un ou l'autre ne soit privilégié a priori ("trop tôt pour établir une hiérarchie").
Les Bunds allemands se détendent de -3,5Pts de base à -0,03%, nos OAT de -3Pts à 0,315%.

Côté "stats", le Département américain du Travail a fait état d'une hausse de 0,4% de l'indice des prix à la consommation en rythme séquentiel le mois dernier (+0,3% anticipé) et de +1,9% sur 12 mois mais en "core" (hors prix volatils de l'énergie et des produits alimentaires) l'inflation sous-jacente aux États-Unis reste très sage, à +0,1% en mars 2019, un chiffre légèrement en-dessous du consensus (+0,2%) et qui valide un rythme optimal de +2% hors éléments volatils (contre +2,1% attendu).

Les marchés restent relativement confiants malgré le suspense concernant des discussions difficiles au sommet européen sur le Brexit, qui se tiendra à Bruxelles demain (d'ou la réunion anticipée de la BCE ce mercredi).

La piste d'un report d'un an de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, avec la possibilité pour Londres de quitter l'UE de manière anticipée en cas de ratification de l'accord par le parlement, semble quasiment acquise: la France souhaite que le délai soit le plus court possible, d'ici les élections européennes, Angela Merkel veut bien envisager une sortie au 31 décembre 2019, Donald Tusk évoque même un report d'un an (avril 2020) avec possibilité de sortie de l'UE à tout moment en cas d'accord sur le Brexit par le Parlement britannique.

Ce soir, les opérateurs prendront connaissance des "minutes" de la dernière réunion de la Fed. Celles-ci devraient préciser les contours de l'approche bienveillante adoptée depuis peu par l'autorité centrale.

En attendant, du côté des changes, l'euro rechute un peu (-0,3%) vers 1,1230/dollar.
Le Brent (+0,9%) inscrit un nouveau record, au-delà des 71,5$ malgré la hausse des stocks de brut hebdomadaires (+7 millions de barils à 456,55 millions, au plus haut depuis novembre 2017) tandis que les stocks d'essence se sont contracté symétriquement de -7,7 millions de barils (à 229,1Mns, leur plus forte baisse depuis septembre 2017).

Dans l'actualité des valeurs, LVMH dévoile une hausse de +16% des ses ventes au 1er trimestre 2019, pour un chiffre d'affaire record de 12,5MdsE: les 50MdsE de C.A devraient être atteints fin 2019.

TF1 s'adjuge 3,7% à Paris et finit en tête du SBF120 (à égalité avec EDF).
La chaine de télévision a annoncé qu'elle diffusera en exclusivité et en intégralité de la coupe du Monde de Rugby qui se déroulera du 20 septembre au 6 novembre au Japon.
Sa maison mère -Bouygues- en profite et s'adjuge +1,8%.

Bouygues Construction indique par ailleurs s'être vu attribuer par l'Université de Brighton, au Royaume Uni, un contrat pour la construction et la gestion du cycle de vie pendant 50 ans d'une nouvelle résidence étudiante sur son campus de Moulsecoomb, au nord de la ville.

Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.