Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Taux: consolidation, repli plus marqué sur Gilts et T-Bonds

(CercleFinance.com) - La semaine s'achève sur une légère dégradation des OAT et des Bunds, ce qui efface les gains de la veille : les OAT repassent de 0,696% à 0,719%, les Bunds de 0,357% à 0,386%.


Quasi stabilité sur les "bonos" espagnols à 1,452 (contre 1,457%) et les BTP italiens progressent encore: le rendement décroit symétriquement de -2Pts à 2,865%, soit -35Pts sur la semaine.
Les Gilts britanniques affichent +4Pts à 1,452% et le "10 ans" japonais prend +1Pt à 0,114%, soit tout de même +10% sur la semaine écoulée.

L'écart le plus significatif du jour s'est matérialisé sur les T-Bonds US avec +6Pts sur le 2028, à 2,933% et +5Pts sur le "2 ans" à 2,702%.

Le calendrier des statistiques était dominé par la publication du "NFP" était très attendue ce vendredi, l'impact sur les action a été quasi nul, en revanche, nette tension des taux sur les T-Bonds US avec un "10 ans" à 2,935% (contre 2,875% la veille) et plus de 2,702% de rendement sur le "2 ans" (référence prêts à la consommation): l'économie américaine a créé 201.000 emplois non agricoles le mois dernier, selon le Département du Travail, là où le consensus n'en espérait que 191.000, et le taux de chômage est resté stable à 3,9%, conformément aux attentes.

Le rapport précise que le taux de participation au marché du travail a diminué de 0,2 point à 62,7% et que le revenu horaire moyen des salariés du secteur privé non agricoles a augmenté de 0,4% sur 1 mois et de +2,9% en rythme annuel, à 27,16 dollars: le franchissement des 3% aurait accru les spéculations sur une attitude plus offensive de la FED, à +2,9%, c'est "limite".

Par ailleurs, les créations de postes non agricoles des deux mois précédents ont été révisées en baisse, passant de +248.000 à +208.000 pour juin et de +157.000 à +147.000 pour juillet, ce qui implique un solde net de -50.000

Côté statistiques européennes, les investisseurs ont aussi pris connaissance des chiffres de la production industrielle en France.

Elle augmente ainsi de nouveau dans l'industrie manufacturière (+0,5% après +0,7%) ainsi que dans l'ensemble de l'industrie, au même rythme que le mois précédent (+0,7%), selon les données CVS-CJO de l'Insee.

Le déficit commercial de la France se réduit par ailleurs de 2,6 milliards d'euros au mois de juillet pour s'établir à 3,5 milliards, selon les données corrigées de variations saisonnières et de jours ouvrables (CVS-CJO) de l'administration des douanes.
Symétriquement, les excédents commerciaux allemands se contractent à 15,8MdsE.

Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.