Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Paris: hausse marginale, la volatilité s'est effondrée

(CercleFinance.com) - C'est une nouvelle séance de hausse, mais elle est marginale (+0,1%) et laborieuse, alors que la volatilité s'est effondrée à la Bourse de Paris.


Le CAC40 s'inscrit au sein d'une fourchette 5.382/5.394, soit environ 0,2% d'écart entre les extrêmes du jour.

Tout se passe pour l'instant comme si les gains de début avril étaient verrouillées en prévision de la séance des "3 sorcières" qui se déroulera demain.

En Europe, tout comme à Wall Street mercredi soir, les scores sont étriqués et il n'y a pas vraiment de tendance : Francfort cède -0,3%, Paris, Madrid et Milan affichent +0,1%, Londres également +0,1%.

Alors que les 5.370 sont dépassés, "le premier palier des 5.405 points devrait rapidement être avalé et laisser place à une extension du mouvement de hausse. Techniquement, cette hausse par palier vient une nouvelle fois parfaire les différents indicateurs de tendance, un courant ascendant qui pourrait mener l'indice vedette au niveau symbolique des 5.500 points", analyse de son côté Kiplink France.

Deux indicateurs macroéconomiques viennent d'être publiés outre-Atlantique: les chiffres hebdomadaires du chômage reculent marginalement à 232.000 (soit -1.000); l'indice "Philly Fed" au titre du mois en cours progresse de +1Pt à 23,20.

Reste à découvrir l'indicateur avancé du Conference Board pour mars.

Dans l'immédiat, l'euro se stabilise à 1,237 contre $, alors que le baril de Brent prend près de 1,1% à 74,4$, le "WTI" fuse au-delà des 69$.

Enfin, sur le front des valeurs, Publicis (+8%) domine outrageusement le CAC 40 dans le sillage de l'annonce d'un revenu net de 2,1 milliards d'euros, soit une baisse de 8,2% en données publiées en raison d'un effet de changes négatif de 217 millions. En données organiques, le chiffre d'affaires a toutefois progressé de 1,6% grâce à "la contribution des budgets gagnés au cours de l'année 2017, notamment McDonald's, Diesel, Lionsgate, Bradesco et Southwest", a détaillé le géant publicitaire français, qui se félicite d'avoir mieux démarré 2018 que l'année dernière et vise toujours une amélioration de la croissance organique et de son taux de marge opérationnelle annuel.

Son premier poursuivant Schneider Electric (+1,6%) a quant à lui fait état d'une hausse de 6,2% de ses ventes en comparable au premier trimestre et a lui aussi réitéré ses objectifs 2018, parmi lesquels une croissance organique du chiffre d'affaires dans la moitié haute de la fourchette de +3 à +5 %.

Du côté des baisses, on notera le repli de 2% du titre Eramet sur fond de chiffre d'affaires de 870 millions d'euros au titre du premier trimestre 2018, en hausse de 2% sur un an, mais avec une évolution contrastée selon les branches d'activité (+3% en manganèse et +14% en nickel, mais -6% en alliages). Le titre venait d'inscrire un zénith de plus de 5 ans à 167E.

Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.