Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Taux: dégradation malgré série de 'stats' plutôt décevantes

(CercleFinance.com) - Les marchés obligataires repartent à la baisse ce mercredi, malgré des "stats" décevantes aux Etats Unis (qui auraient pu justifier une détente des taux au lieu d'une remontée aujourd'hui).


Par ailleurs, l'incertitude grandit sur l'état d'avancement des négociations commerciales sino-américaines.
Wilbur Ross a confirmé (dans le sillage de Trump mardi) qu'il envisage bien un renforcement des sanctions douanières à l'encontre de la Chine à l'horizon du 15 décembre mais "un compromis pourrait être obtenu afin de ne pas les appliquer".
Sans oublier un nouveau décret américain condamnant l'oppression des ethnies musulmanes en Chine.

Nos OAT se dégradent de 3Pts, repassant de -0,044% à -0,014%, les Bunds de +2,7Pts à -0,324%.

Outre-Manche, les "Gilts" rechutent lourdement, avec un rendement en hausse symétrique de +6Pts à 0,732%.

Plus au Sud, les Bonos espagnols s'alignent sur les Bunds avec +2,7Pts à 0,4370% et les BTP italiens réalisent la meilleure performance avec une stabilisation à 1,375%.

Outre-Atlantique, les T-Bonds reperdent plus de la moitié du terrain gagné la veille (-14Pts de base à 1,70%, le meilleur niveau affiché depuis le 1er novembre dernier) avec un rendement en hausse de +8Pts à 1,7800%.

Pourtant, les chiffres US du jour ne plaidaient pas pour une telle évolution puisque le secteur privé américain n'a généré que +67.000 emplois le mois dernier, selon l'enquête mensuelle d'ADP, un score inférieur de plus de moitié par rapport à la prévision moyenne des analystes, qui s'établissait à 140.000 (une nette décélération par rapport aux 125.000 d'octobre, chiffre également revu à la baisse).

C'est d'autant plus surprenant que la période Thanksgiving est d'ordinaire caractérisée par de nombreuses embauches (en CDD il est vrai) dans le secteur de la distribution.

Dégradation également de l'activité du secteur non-manufacturier (-1,4Pt) aux États-Unis: l'indice ISM (Institut for Supply Management) s'est établi à 53,9 pour le mois écoulé, contre 54,7 en octobre (bien loin du consensus qui l'attendait quasi stable à 54,5).
En Asie, l'indice Nikkei de Tokyo a fini sur des pertes supérieures à 1% mercredi.

C'était la journée des PMI/ISM également en Europe: l'indice IHS Markit de l'activité de services en France s'établit à 52,2 en novembre, en légère baisse par rapport à octobre (52,9)... sans plus d'impact positif pour nos OAT.
En Europe le PMI des "services" recule de 52,2 vers 51,9; en Allemagne, le PMI manufacturier rebondit de 0,5 à 49,4 contre 48,9 (mais l'activité reste ancrée sous les 50).

Enfin, selon l'institut ISTAT, la croissance italienne devrait plafonner à 0,2% en 2019 et remonter à +0,6% en 2020.
Le rebond des indices boursiers (appétit pour le risque) semble avoir fait de l'ombre aux bons du Trésor qui représente la "sécurité".

Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.