Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Wall Street: l'euphorie retombe avec constat accord partiel

(CercleFinance.com) - Wall Street a bien failli renouer avec ses sommets en l'espace de 48H, la hausse intraday ayant atteint 2% sur le Dow Jones et +2,3% sur le Nasdaq.

Les indices US avaient rouvert sur un "gap" à la hausse (c'est rarissime s'agissant d'un "gap" sur les 3 principaux indices simultanément) et au final le Dow Jones gagne +1,2%, le S&P500 +1,1%, le Nasdaq +1,35%.

Les Etats Unis et la Chine ont annoncé qu'ils ont conclu un accord "substantiel" de "phase 1".
Ce qui signifie surtout qu'ils s'apprêtent entamer des pourparlers de "phase 2" visant à définir les conditions de signature d'accords partiels ou plus larges (mais ans aucune précision à ce stade)... en "phase 3".
Il n'y aura donc probablement pas d'accord commercial d'importance avant 5 semaines.

En guise "d'avancées décisives", cette "phase 1" se solde par la possibilité que les Etats Unis cessent de classer la Chine parmi les pays qui manipulent leur devise.

Donald Trump a également annoncé que la Chine s'était engagée à acheter plus de soja, ce qui entérine une promesse de Xi-Jinping remontant à janvier... 2018.
La Chine achètera également plus de porcs, ce qui tombe bien puisqu'une épidémie porcine décime les troupeaux en Chine.
En tout, la Chine importerait entre 40 et 50Mds$ de produits agricoles US.

La confirmation du moratoire sur les hausses de tarifs douaniers qui devaient entre en vigueur mardi prochain constitue une marque de détente... mais cela signifie simplement que les choses restent en l'état.

En réalité, au-delà des épithètes triomphants de Donald Trump, le bilan reste plutôt léger et très partiel.

Ce qui explique que les indices US n'ont pas fini sur les plus hauts du jour: vers 21H30, ils gravitaient à 1% ou 2% de leurs records absolus.
Dans le même temps, les taux longs US se tendent de +8Pts supplémentaires (vers 1,735%) et grimpent de +20Pts sur la semaine (malgré les injections de la FED, laquelle fait ce qui s'apparente furieusement à du "QE").

A 16H, une vraie bonne surprise: le moral des ménages américains grimpe de 92 vers 96 alors que l'indice était attendu inchangé.
A 14H30, les opérateurs ont pris connaissance des prix à l'importation aux États-Unis : ils ont augmenté de 0,2% en septembre selon le Département du Travail, là où les économistes attendaient en moyenne un repli de 0,1%, mais ont baissé de 0,1% en excluant les produits pétroliers.

De leur côté, les prix à l'exportation américains ont reculé de 0,2% le mois dernier en données brutes, à comparer à une progression de 0,1% attendue en consensus, et ont baissé de 0,1% hors produits agricoles.

Côté valeurs, les indices ont été dopés par le ramassage de Facebook +2,3%, Apple +2,7% à 236,2$, Microchip et Netapp +3,4%, JD.Com +4%, Alibaba +4,1%, Micron et Best Buy +4,2%, AMD +4,8%, Fastenal +17,2%,

La hausse de +2,5% du pétrole vers 56$ a été amplifiée par l'annonce qu'un pétrolier iranien avait été touché par 2 missiles dans le golfe persique, non loin des côtes saoudiennes.
Le rebond brut a profité à Apache +4,9%, Schlumberger +4,5%, Marathon +3,2%, Halliburton +3%, Valero +2,5%.

Avec la tension des taux, le secteur financier s'est également bien redressé : Morgan et Citigroup ont repris +2,2%, SVB Financial +5,1%.

Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.