Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Paris:chasse aux records absolus à la veille des 3 sorcières

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris (+0,62%) pulvérise un nouveau record absolu: le CAC40 "GR" (Global Return, calculé comme le DAX30) culmine à 14.
696 (précédent zénith de clôture : 14.608 le 22 mai 2018) et même 14.712 en intraday.
Le CAC"GR" affiche exactement +18% depuis le 1er janvier, une performance sur 3 mois 1/2 (ou 17 semaines) sans équivalent depuis le printemps 2015.
La séance des "3 sorcières" devrait confirmer ces niveaux demain, avant un weekend de 4 jours à Paris (le plus long de l'année).

Le CAC40 n'est pas le seul recordman du jour puisque le Nasdaq-100 (+0,8% à 7.715) a pulvérisé son record absolu des 7.700 du 1/10/2018 dès l'ouverture (avant de réduire son avance à +0,3%).
La meilleure clôture du Nasdaq-100 (7.660) remontait au 29 septembre 2018

Le CAC40 (5.562) progresse de +2% en 5 séances, l'Euro-Stoxx50 avance également de +0,4% à 3.478.

A Wall Street, à mi-séance, même si la tendance est hésitante, la lourdeur semble incapable de s'imposer puisque le Nasdaq grappille 0,1%, le Dow Jones stagne et le S&P500 s'effrite de -0,1%.
Enfin, le Nasdaq-100 (+0,3%) profite des +11% de Qualcomm (+40% en 48H) et navigue en territoire de record absolu (un nouveau zénith historique a été inscrit à 7.715Pts).

L'effet d'inertie est tel que l'indice CAC 40 'absorbe' toute velléité contraire au mouvement, même les tentatives de temporisation sont rapidement privées d'action et d'effet. Techniquement, la configuration reste haussière à très court terme entre 5.515 et 5.555 points avec la possibilité de tester la zone de résilience à 5.595/5.600 points", analysent les équipes de Kiplink.

Côté "stats", l'inflation au Royaume Uni, les prix à la consommation au Royaume Uni ont augmenté à un rythme annuel de 1,9% au mois de mars 2019, un taux inchangé par rapport à celui affiché le mois précédent, selon l'office national de statistiques).

Dans la zone euro Le taux d'inflation annuel de la zone euro s'est établi à 1,4% en mars 2019, contre 1,5% en février, selon Eurostat qui confirme ainsi son estimation rapide publiée le 1er avril, et celui de l'Union européenne est resté stable à 1,6%.

Dans la zone euro, les plus fortes contributions au taux d'inflation annuel proviennent de l'énergie (+0,52 points de pourcentage, pp), suivis des services (+0,51 pp), de l'alimentation, alcool et tabac (+0,34 pp) et des biens industriels hors énergie (+0,04 pp).

Dans l'ensemble de l'UE, les taux annuels les plus faibles ont été observés au Portugal (0,8%) et en Grèce (1,0%) et les plus élevés ont quant à eux été enregistrés en Roumanie (4,2%), en Hongrie (3,8%) et aux Pays-Bas (2,9%).

Autre chiffre très attendu, le déficit commercial des États-Unis s'est contracté de 3,4% en février 2019, selon le Département américain du Commerce, à -49,4 milliards de dollars contre -51,1 milliards sur le premier mois de cette année (au lieu d'une aggravation à -53,6Mds$).

Cette réduction du déficit s'avère donc une surprise par rapport au consensus de marché et résulte d'une augmentation de 1,1% des exportations des Etats-Unis d'un mois sur l'autre, à 209,7Mds$s, plus importante donc que celle de 0,2% de leurs importations, à 259,1Mds$ (déficit avec la Chine ramené à tout juste 30Mds$).

Côté trimestriels, Morgan Stanley (+2,5%) a divulgué un bénéfice net en baisse de 9% à 2,4 milliards de dollars au titre du premier trimestre 2019, soit un BPA de 1,39$/action, dépassant ainsi de plus de 20 cents l'estimation moyenne des analystes.

Les revenus de la banque d'affaires ont reculé de 7% à 10,3 milliards, avec un recul dans la division "institutional securities" (banque d'investissement et opérations de marché), une stagnation en gestion de fortune et une progression en gestion d'investissement

Côté changes, l'euro se stabilise à 1,1300/$. Le WTI progresse pour sa part de +0,2% à 64,25$ sur le NYMEX.

Dans l'actualité des valeurs, Arcelor-Mittal, dopé par une croissance inchangée de +6,4% en Chine au T1 2018 s'envolait de +4%, devant Essilor et Valéo avec +3,3%.
L'Oréal grappille +0,5% au lendemain de la présentation de ses ventes du premier trimestre, alors que Vallourec bondit de 13,2% après la signature d'un important contrat octroyé au Brésil par TechnipFMC au fabricant de tubes sans soudures.
La défensive Sanofi fermai la marche avec -2,7%.


Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.