Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Wall Street: 2ème repli sur questionnements Chine et pétrole

(CercleFinance.com) - La semaine avait très bien commencé, l'ambiance avait tourné à l'euphorie mercredi, tout allait apparemment trop vite et les opérateurs ont préféré sécuriser quelques gains jeudi et vendredi.


Seconde séance de consolidation pour les indices US avec un Dow Jones qui fléchit sous les 26.000, à 25.989 (-0,77%), le S&P500 lâche -0,9%, le Nasdaq -1,65% à 7.407, le Russel-2000 -1,8%.

Les "midterm" étant passés, la Maison Blanche va pouvoir se focaliser sur les relations commerciales avec la Chine, et le moins que l'on puisse dire, c'est que les points de vue sont plus éloignés qu'ils ne l'ont jamais été et Wall Street n'est pas vraiment rassuré par l'amorce de préparatifs en vue de la rencontre entre les présidents Donald Trump et Xi Jinping prévue en marge du sommet du G20 fin novembre.

Wall Street n'est pas rassuré non plus par la forte hausse de +0,6% du PPI, à +2,9% en rythme annuel, le pire score mensuel depuis septembre 2012 (le consensus tablait sur +0,3% mensuel et +2,65% annuel).

Pas rassuré non plus par la FED qui se refuse à anticiper un ralentissement conjoncturel en 2019 malgré les nombreux signaux d'alarme conjoncturels en provenance de la Chine... et qui ne résultent pas de l'instauration des 1ères sanctions douanières américaines: le malaise est plus profond et les injections massives de liquidités (1.800Mds$ en rythme annuel sous diverses formes) ne parviennent même pas à maintenir un rythme de croissance au-dessus des 6,5% souhaités par Pékin.

C'est peut-être en parti l'explication de la chute du pétrole qui ne ralentit pas après 6 semaines de correction et plus de 20% reperdus depuis les sommets du 4 octobre, le WTI abandonne encore -1,5% et retombe sous 60$ sur le NYMEX.

Au sein du Dow Jones, Goldman Sachs chutait de -3,9%, son ex-CEO, Lloyd Blanckfein pourrait être inquiété dans le cadre du scandale de détournement de fonds (souverains) malaisiens par son ex-premier ministre, Najib Razak, arrêté mi-septembre dernier et mis en accusations pour s'être approprié des dizaines de millions de dollars du fonds d'investissement public "1MDB".

Le Nasdaq a été plombé par la chute Activision (-12,4% suite aux résultat décevants publiés jeudi).
Le "warning" du géant helvétique du luxe Richemont a pesé sur Ralph Lauren -6,3%, Tiffany -5,3%, Michael Kors -4,6%.
A noter également les lourds replis de Best Buy -7,2%, Seagate -5,1%, Netflix -4,6% (Disney contre-attaque dans les contenus et séries sur abonnements avec ESPN dès 2019), Incyte -3,9%, Micron et Align Techno -3,3%, Cisco -3%, Facebook et Microsoft -2%, Applied Materials -2,9%, Qualcomm -2,3%

Le cauchemar continue pour General Electric -5,7% à 8,58$, au plus bas depuis 1995, l'expert Steve Tulsa qui suit "GE" chez JP Morgan abaisse son objectif de cours à 6$ (soit -20% supplémentaires).

Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.