Accueil > Interview

interview

 

François Pinault, PDG de Kering

le 18/02/2021 14:44:00

Kering: les conseils des analystes après les résultats
Kering a publié au titre de 2020 un résultat net part du groupe en baisse de 6,9% à 2,15 milliards d'euros et un résultat opérationnel courant en recul de 34,4% à près de 3,14 milliards, soit une marge en dégradation de 6,2 points à 23,9%. Le chiffre d'affaires du groupe de luxe s'est établi à 13,1 milliards d'euros, en retrait de 17,5% en données publiées et de 16,4% en comparable.

Si Oddo juge les résultats annuels de Kering comme "solides" avec "un bon contrôle des coûts", le broker s'inquiète toutefois de l'activité "décevante" au 4e trimestre.

Kering est notamment pénalisé par Gucci dont la croissance ressort -10,4 % au 4e trimestre, alors que le bureau d'analyses l'attendait à -8 %. "Cette déception relative sur l'activité du 4e trimestre se retrouve aussi sur la plupart des marques", analyse Oddo, citant Saint Laurent, Balenciaga, Alexander McQueen...

Oddo maintient finalement sa recommandation " neutre " sur le titre et réduit son objectif de cours à 563 euros, contre 603 euros précédemment.

Invest Securities estime pour sa part que Gucci a constitué une réelle déception au 4ème trimestre (CA à TCC -10%, le consensus était entre -5 et -7%).

" Nous l'analysons comme une transition, la crise de la Covid-19 ayant certainement accentué la consolidation d'une croissance exceptionnelle qui ne remet pas en cause la ré invention de la marque et ses résultats exceptionnels. Pas plus que sa capacité à rebondir " indique l'analyste.

" La stratégie multi marques continue à délivrer de bons résultats, grâce en particulier au turnaround opéré par BV (+15% en organique au T4), même si le sous ensemble accuse aussi une inflexion de sa croissance au T4 par rapport à un T3 prometteur " rajoute Invest Securities.

" Nonobstant sa relative contre-performance top line, le groupe a préservé son levier opérationnel. On relèvera le maintien de la marge d'EBIT de Gucci au niveau très enviable de 35% sur l'ensemble de l'année (38% au S2). De facto, les résultats du groupe (EBIT des activités luxe en recul de 31%) sont proches des attentes du consensus ".

Son opinion à l'achat est reconduite avec un objectif rémunérateur, en rapport avec le déficit d'évaluation du groupe par rapport à ses pairs...L'objectif de cours est fixé à 620 E (contre 630 E).

Goldman Sachs estime que les ventes et l'EBIT du groupe pour l'exercice 2020 sont globalement conformes aux attentes du marché.

L'analyste souligne que les ventes de la marque Gucci sont en baisse de 10,3 % au 4e trimestre, contre une prévision de Goldman Sachs de -3,9 % et un consensus de -6,4 %. Les autres marques de Kering ont connu une croissance sous-jacente positive au quatrième trimestre (Bottega Veneta +15,7%, Saint Laurent +1%).

" Il convient de noter que le groupe a fait preuve d'une forte maîtrise des coûts avec une marge EBIT ajustée de 23,9 %, par rapport à l'année précédente (GSe/cons de 22,6 % et 23,5 %). La marque Gucci a réalisé une marge d'EBIT de 35,1 % pour l'année fiscale 2020, conformément aux attentes (35,1 %/35,2 % GSe/cons) " indique le bureau d'analyses.

Goldman Sachs confirme son conseil à l'achat sur la valeur avec un objectif de cours de 720 E.

bio

 
 
 
 
 
 

la phrase du jour

Déclaration des équipes de Danske Bank.
"Les chiffres en Europe devraient mettre en évidence une économie à 2 vitesses, où le secteur manufacturier se détache et les services ralentissent, tandis que les PMI aux US vont rester élevés"

vos questions a

Posez vos questions à l'une des personnes interviewées dans notre liste.

Vos questions à l'adresse suivante : contact@cerclefinance.com vosquestions@cerclefinance.com
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.