Accueil > Analyse > Taux & Devises

Taux & devises

Devises: l'euro en pleine forme en ce début d'année 2018

(CercleFinance.com) - Mardi midi pour cette première séance de l'année sur le marché des changes, la monnaie unique européenne continuait sa marche en avant contre le billet vert américain.
L'euro prend ce midi 0,63% à 1,2078 dollar, ce qui porte sa hausse à près de 15% sur un an.

Toujours à mi-séance, l'euro progresse plus mesurément contre le yen, le sterling et le franc suisse, de l'ordre de 0,15%.

Quid des annonces macro-économiques de la matinée ? Elles sont plutôt favorables de ce côté de l'Atlantique Nord : publié par le cabinet IHS Markit dans sa version définitive, l'indice PMI mesurant l'activité dans le secteur manufacturier de la zone euro est ressorti à 60,6 points en décembre, après 60,1 points en novembre.

"L'indice PMI atteint un niveau record, ou s'en rapproche, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Autriche et en Irlande", souligne Markit, qui ajoute qu'il s'agit aussi du "plus fort degré de confiance depuis le début de l'enquête", en 1997.

Economiste principal de l'institut, Chris Williamson commente : "les indicateurs prospectifs de l'enquête sont également de bon augure pour la croissance à venir du secteur : le volume des nouvelles commandes enregistre une hausse quasi-record en décembre, tandis que la croissance de l'activité achats atteint un nouveau sommet, les entreprises se préparant à accroître leurs niveaux de production. Parallèlement, le taux de création d'emplois se maintient à son niveau record de novembre."

M. Williamson ajoute que de plus, "L'allongement quasi-record des délais de livraison observé au cours du dernier trimestre de l'année faisant en outre basculer le pouvoir de fixation des prix des acheteurs vers les vendeurs, on devrait assister au retour progressif d'une inflation durable". Un bon point pour la progression des indices de prix très surveillés par la BCE, et toujours loin du niveau fixé par les traités à l'établissement émetteur.

A l'inverse, aux Etats-Unis, le dollar se replie depuis le vote du plan de relance budgétaire massif de Donald Trump. Nombre d'analystes doutent que l'économie américaine, déjà en haut de cycle, soit en mesure d'accélérer significativement. D'ailleurs, certaines grandes entreprises ont déjà annoncé plusieurs dizaines de milliards de dollars de rachats d'actions, plutôt que des investissements, des hausses de salaires ou de nouvelles embauches. En outre, la relance de Donald Trump n'étant pas ou peu financée, elle risque fort d'engendrer un dérapage de la dette fédérale.

Dans ce contexte, certains analystes estiment que la Fed, qui a relevé par trois fois ses taux directeurs en 2017, pourrait de ne pas être en mesure d'en faire autant en 2018, comme le laissaient pourtant présager les derniers "dot charts". Et ce d'autant que nombre de membres du FOMC, à commencer par sa présidente Janet Yellen, vont être remplacés cette année.

EG





Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

vos questions a

Posez vos questions à l'une des personnes interviewées dans notre liste.

Vos questions à l'adresse suivante : contact@cerclefinance.com vosquestions@cerclefinance.com
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.