Accueil > Analyse graphique

Analyse

Taux: brusque inversion de polarité et nette détente T-Bonds

(CercleFinance.com) - Les portes de saloon battent à la volée en cette entame de dernière semaine du mois de mai avec un nouveau contrepied brutal, en faveur des acheteurs cette fois-ci (contrairement à la veille) et une nette détente de taux qui s'inscrit dans la logique du "risk off" alors que Wall Street et les places européennes affichaient de nouveaux signes de vulnérabilité baissière assez marquants (-1,6% en Europe, -2% pour le S&P500, -3,5% sur le Nasdaq).


Les taux longs US se détendaient également plus fortement après la publication d'une chute de -16,6% des ventes de logements neufs en avril aux Etats Unis (soit un volume annualisé CVS de 591.000 contre 709.000 en mars), le prix médian plafonnant vers 450.000$.
Par ailleurs, le PMI "flash" (de S&P-Global) confirme une baisse de l'activité du secteur privé américain de 56 vers 53,8 en mai : une dégradation de conjoncture qui impacte à la fois par les fabricants et les prestataires de services.

Les T-Bonds se détendent ce soir de -13Pts vers 2,729% et ils ont entrainé dans leur sillage les Bunds avec -7Pts (à 0,953%) puis nos OAT (-6Pts à 1,485%).

Ce matin, les investisseurs avaient pu prendre connaissance de l'indice PMI flash composite de l'activité globale en France.
Celui-ci s'établit à 57,1 en mai, niveau signalant ainsi une forte expansion de l'activité du secteur privé français, selon S&P Global qui calcule cet indice à partir d'enquêtes auprès des entreprises.
Par ailleurs, Le climat des affaires en France se montre stable au mois de mai, au vu de l'indicateur synthétique de l'Insee qui se maintient à 106, un niveau demeurant donc au-dessus de sa moyenne de longue période (100).

Cette stabilité masque néanmoins des évolutions contrastées : la situation conjoncturelle s'améliore un peu dans les services et le commerce de détail, mais se détériore dans l'industrie, le bâtiment et le commerce de gros.

Dans la zone euro, selon son estimation flash, l'indice PMI composite S&P Global s'établit à 54,9 en mai, contre 55,8 en avril, signalant ainsi une croissance du secteur privé de la zone euro pour un quinzième mois consécutif, mais à un rythme moins rapide.

Plus au Sud, les écarts sont très comparables avec -6Pts sur les "Bonos" à 2,075% et les BTP italiens à 2,9700%.
Christine Lagarde qui est à Davos cette semaine, a indiqué sur son blog officiel qu'elle prévoyait une "sortie des taux négatifs" dès le mois de septembre, avec une hausse des taux directeurs cet automne.
Un membre de la BCE prévoit 1 première hausse de taux en juillet, une seconde en septembre et probablement une 3ème avant la fin de l'année.

Copyright (c) 2022 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

vos questions a

Posez vos questions à l'une des personnes interviewées dans notre liste.

Vos questions à l'adresse suivante : contact@cerclefinance.com vosquestions@cerclefinance.com
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.