a la une

15/01/2019 18:21:00
Bourse en ligne

Tendances

CAC40: progresse, mais bien moins que Londres et Wall-Street

Paris se rassure à quelques heures du vote du Parlement britannique sur le Brexit (le seul suspens porte sur l'ampleur de la défaite de Theresa May, laquelle pourrait se transformer en déroute politique totale).

Le CAC40 aura effectué une brève incursion au-delà des 4.800 avant de retomber vers 4.760, avant de rebondir vers 4.786 (+0,5%).
Cela méritait peut-être mieux vu le surgissement (+1,6%) du Nasdaq (qui renoue avec les 7.020, avec +3% sur Microsoft et +7% sur Netflix) ou au moins s'inspirer des +1% du S&P500 (qui grimpe vers 2.612).

Mais les investisseurs privilégient toujours Wall Street et l'EuroStoxx50 doit se contenter de +0,42% à 3.068Pts.

La perspective d'un échec -très probable- du vote prévu ce soir à Westminster concernant l'accord sur le Brexit ne perturbe pourtant pas la "City" (les derniers sondages, le Premier ministre May devrait essuyer un camouflet: il lui manquerait autour de 100 votes pour l'emporter) puisque le FT-100 avance carrément de +0,8% comme s'il s'agissait d'une journée parfaitement ordinaire et que ce qui compte, c'est la bonne tenue des indices US.

Quelques statistiques ont ponctué la séance: le marché a rapidement zappé ce matin l'indice des prix à la consommation (IPC) en France qui reste stable en décembre 2018 sur un mois, après un repli de 0,2% en novembre, mais corrigé des variations saisonnières, il baisse de 0,2% sur un mois, après un repli de 0,1% en novembre.
La croissance allemande sera de +1,5% en 2018 (après +2,3% en 2017) et la récession a été évitée au 4ème trimestre.

Les prix à la production aux Etats-Unis se sont contractés de 0,2% en décembre aux Etats-Unis, selon le Département du Travail, là où les économistes attendaient en moyenne un repli de 0,1%.

En excluant les éléments volatiles que sont l'alimentation, l'énergie et le négoce, les prix producteurs américains ont stagné le mois dernier, alors que le consensus de marché visait une hausse de 0,2%.

En comparaison avec la même période l'année précédente, les prix à la production industrielle se sont accrus de 2,5% au mois de décembre 2018, un taux annuel stable par rapport à celui observé en novembre.

Net recul de l'indice Empire State de la Fed de New York qui a chuté ce mois-ci pour s'établir à 3,9, après 11,5 en décembre 2018, alors que le consensus anticipait au contraire une progression à 11,5 après une estimation initiale de 10,9 pour le mois dernier.

Du côté des changes, l'euro ne bouge pas depuis ce matin, autour de -0,3%, à 1,1433 dollar. Le Brent, pour sa part, accélère de +1,4% et refranchit les 60$, le WTI à New York prend ce soir +2,5% à 51,8$.

Dans l'actualité des valeurs, Iliad et Air-France ferment la marche avec -5,2%, inversement, Interparfums s'adjuge un peu plus de 8% dans le sillage d'un relèvement par le fabricant de parfums de ses objectifs de chiffre d'affaires et de marges, moins de 15 jours avant de dévoiler ses ventes de 2018.

Le titre Visiativ est stable, ne réagissant guère à l'annonce faite par le groupe d'une prise de participation majoritaire au capital de Jumpstart, un cabinet de conseil en financement de l'innovation au Royaume-Uni.

Selon l'indicateur de marge de raffinage européen (ERMI), la marge de raffinage de Total (-0,14%) a chuté à 29,1 dollars par tonne au quatrième trimestre 2018, contre 39,9 dollars au trimestre précédent, mais 35,5 dollars un an auparavant. Le titre recule actuellement de -1,2%.


Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

FIL ACTUALITE

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.