Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

CAC40: 8H33 de stagnation, même scénario sur E-Stoxx et S&P

(CercleFinance.com) - La bourse de Paris finit en repli de 0,3%.
.. ce qui constitue un fidèle reflet de la séance. Mais le "fait marquant", c'est que le CAC40 sera resté prisonnier de la fourchette 6.675/6.695, soit 0,3% de volatilité, de 9H05 à 17H35 (et moins de 2,92MdsE échangés).

Même scénario sur l'E-Stoxx50 qui perd -0,4% à 4.156 et qui est resté figé entre 4.155 et 4.165 depuis les 1ers échanges.

A Wall Street, la tendance apparaît très indécise, le S&P500 (stable ou qui décale de 0,05% en positif comme en négatif) reste en course pour une 7ème séance de hausse consécutive et un record absolu d clôture, le Dow Jones s'effrite de moins de 0,3% tandis que le Nasdaq gagne +0,4%.

Le (très modeste) repli des places européennes du jour serait justifié par les inquiétudes suscitées par le dossier Evergrande, du nom de ce géant surendetté de l'immobilier chinois qui a plongé de -12,6% à Hong Kong ce matin après 3 semaines de suspension de cotations (la situation de "défaut" sur la dette pourrait être officialisée dès ce lundi, le délai de 4 semaines pour honorer ses engagement en matière de coupon expirant ce weekend).

Dans la nuit, on apprenait en effet l'échec du projet de cession, par Evergrande, de sa filiale de services immobiliers à Hooplife une division du groupe Hopson.

En Asie, la Bourse de Tokyo a chuté de 1,6%, pénalisée par les déboires d'Evergrande, qui laissent planer selon certains observateurs le fantôme de Lehman Brothers.

A Hong Kong, l'indice Hang Seng a cédé 0,5%, même score à Singapour : pas de panique donc ce matin sur les places asiatiques.

Les chiffres US du jour ne sont pas très enthousiasmants: le meilleur de ce jeudi, c'est le nombre des reventes de logements anciens qui grimpe de +7% (à 6,29Mns) au lieu de +3,7% attendu (à 6,1Mns)

Le délai de vente moyen de 17 jours est extraordinairement court, le ombre de logements en stock n'est que de 2,4 mois au rythme actuel, ce qui est extraordinairement faible.

Mais le tableau s'assombrit avec le recul de la croissance de l'activité manufacturière US selon l'indice de la Fed de Philadelphie ("Philly Fed") qui chute de -7Pts, à 23,8 contre 30,7 en septembre.
Ensuite, les inscriptions aux allocations chômage n'ont diminué que de -6.000 à l'issue de la semaine du 10 au 16 octobre aux Etats-Unis pour s'établir à 290.000.

Le département du travail américain indique également que la moyenne mobile sur 4 semaines s'établit 319.750, en recul de 15.250 (là encore, il s'agit du plus faible niveau depuis mars 2020).

Le nombre de personnes percevant régulièrement des indemnités s'est établi à 2.481.000, soit un recul de 122.000 (plus bas score enregistré depuis mars 2020).
Enfin, l'indice synthétique des indicateurs avancés du Conference Board en hausse de seulement 0,2% le mois dernier (contre +0,5% anticipé), après des progressions de respectivement 0,9% et 0,8% en juillet et août.

Les T-Bonds US se tendent malgré tout de +3Pts vers 1,668% de rendement, malgré 3 chiffres US en demi-teinte sur 4: c'est le pire niveau pour le T-Bond 2031 depuis la mi-mai.

L'INSEE a indiqué ce matin que le climat des affaires en France s'était amélioré en octobre, au regard de l'indicateur synthétique calculé à partir des réponses des chefs d'entreprise. Il gagne deux points à 113, et retrouve ainsi le niveau particulièrement élevé de juin dernier.

Dans l'actualité des valeurs françaises, Eurofins plombe le CAC40 avec une chute de -7,2% et Rexel plombe le SBF-120 avec un écart de -9,4% à la baisse (ce qui contamine Legrand avec -2,7% et Schneider avec -1,6%).

Pernod Ricard annonce un chiffre d'affaires pour le premier trimestre de son exercice 2021-22 de près de 2,72 milliards d'euros, en croissance faciale de 22% avec un effet de change favorable, et en croissance interne de 20%.

Getlink dévoile un chiffre d'affaires du troisième trimestre 2021 de 223,1 millions d'euros, en retrait de 13% en raison des effets persistants de la crise, dont un CA pour la division Eurotunnel en retrait de 15% à 190,7 millions.

De son côté, Technip Energies (-5,7%) indique que son chiffre d'affaires ajusté a augmenté de 11% à 4,0 milliards d'euros sur les neuf premiers mois de l'exercice 2021. Le groupe vise un chiffre d'affaires compris entre 6,5 et 6,8 milliards d'euros en 2021 (prévisions précédentes entre 6,5 et 7,0 milliards d'euros).



Copyright (c) 2021 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.