Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

CAC40: retombe à l'équilibre, malgré Dow Jones à 26.020Pts

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris ralentit nettement l'allure (+0,1% à 5.
515) après avoir inscrit ce matin un nouveau record absolu: le CAC40 "global return" (la seule référence reconnue par l'AMF pour évaluer la performance des gérants) s'est en effet hissé vers un nouveau zénith de 14.104 (contre 14.080 la semaine dernière) alors que la progression du CAC atteignait jusqu'à +0,6%.
Le CAC40 "Px1" a culminé à 5.536, soit sa 2ème performance depuis 10 ans (début janvier 2008).
Cette hausse s'inspirait du nouveau record anticipé sur le Dow Jones (+0,8%): il est bien au rendez-vous, à 26.086Pts... voilà +1.100Pts gagnés en moins de 10 séance... en fait 8 et demi pour être exact (du jamais vu, mais les 27.000 seront peut être atteints en 5 séances, pour la première journée des "3 sorcières" ce vendredi) !
Le Nasdaq pulvérise également un record à 7. et le "S&P" (+0,4%) s'inscrit à 2.800Pts

L'euro-Stoxx50 qui flirtait avec les +1% en fin de matinée ralentit à +0,3% (à 3.625Pts, contre 3.645 au plus haut (Madrid et Francfort gagnent encore près de +0,5%).
A noter que Londres est en repli de -0,3% (à 7.7255) alors que Bruxelles compte durcir le ton au sujet du "Brexit".

"Techniquement, l'indice parisien tient facilement sa moyenne mobile de court terme. La tendance reste donc toujours haussière. Pour l'instant, il n'y aura pas de signe de retournement de tendance tant que l'indice vedette se maintiendra au-dessus de 5.495 et 5.475 points", estiment les équipes de Kiplink.

"On peut compter sur le fait que de bons résultats trimestriels américains viennent soutenir la tendance de fond des indices, comme ce fut le cas la semaine passée. Cependant, en Europe, la poursuite de la hausse de l'euro, qui reste bien ancré au-dessus des 1,22, pourrait limiter l'appréciation", prophétise pour sa part Saxo Banque, qui souligne que cette appréciation de la monnaie unique "s'explique à court terme par la crainte des investisseurs concernant une sortie plus rapide que prévu du 'QE' ('quantitative easing')".

Et de poursuivre: "toutefois, il faut aussi ajouter que la hausse de l'euro est un mouvement de fond, lié à l'excédent commercial de la zone euro, mais qui reflète surtout l'affaiblissement généralisé du dollar américain depuis déjà plusieurs trimestres [...] C'est, dans l'immédiat, notre principale inquiétude pour la dynamique boursière des prochains mois."

Au chapitre des indicateurs, les prix à la consommation ont augmenté de 1,7% en Allemagne le mois dernier en rythme annuel, un taux annualisé en baisse de 0,1 point par rapport à celui de novembre, a fait savoir Destatis qui a donc confirmé son estimation préliminaire.
Aux Etats-Unis l'indice Empire State de la Fed de New York pour janvier est ressorti en net repli à 17,7 en janvier (contre 19,6 en décembre et 18 anticipé).
Cela risque de tempérer la hausse initiale des indices US, le Dow Jones tutoyait les 26.000 en préouverture ce matin (après un weekend de 3 jours) !
Le sous-indice de l'emploi se dégrade spectaculairement à 3,8 contre
22,9 (-19,1Pts) en décembre, et celui des "entrées de commandes" chute de -7,1 à 11,9.
De quoi plomber un plus le dollar... mais il se redresse paradoxalement de +0,4% vers 1,2220/E.
Symétriquement, le baril de WTI rechute de -1,2% à 64,00$ sur le NYMEX.

Enfin, du côté des valeurs, les ventes de véhicules légers de PSA ont progressé de 15,4% au niveau mondial en 2017 grâce à l'inclusion d'Opel/Vauxhall dans le périmètre de Peugeot (+1,6%) mais le constructeur a subi un important revers en Chine et Asie du Sud-Est (-37,4%); Colas Rail, la filiale de Bouygues dans le ferroviaire, a décroché 3 contrats en France et au Royaume-Uni (ce qui représente plusieurs centaines de MnsE).

EDF Energies Nouvelles a annoncé la mise en service de la centrale photovoltaïque de Santiago Solar au Chili (elle s'étend sur plus de 200 hectares) qui répondra à la consommation électrique annuelle de plus de 90 000 foyersNeopost (+1,6%) a annoncé une séparation des fonctions de président du conseil d'administration et de directeur général, cette dernière étant désormais occupée par Geoffrey Godet.

L'action Mediawan engrange quant à elle 4,2% au lendemain de l'annonce de plusieurs projets d'acquisitions, dont celle de l'activité TV d'EuropaCorp (hors séries US).


Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.