Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Espagne: le point sur l'exposition de l'IBEX à la Catalogne.

(CercleFinance.com) - L'indice d'actions madrilène IBEX 35 rebondissait modestement ce matin de 0,5% après avoir perdu, entre vendredi et mercredi soirs, environ 4% de sa valeur dans le sillage du référendum sur l'indépendance de la Catalogne, la région la plus riche d'Espagne.
Quelle est l'exposition de l'IBEX 35 au "risque catalan" ?

Certes, dans son dernier discours, le président de la région catalane, Carles Puigdemont, "n'a donc pas appelé hier au soir à l'indépendance de la région. Il paraît rechercher, avant tout et à l'heure actuelle, une médiation afin d'ouvrir des discussions entre Madrid et Barcelone", commente ce matin La Banque Postale AM. Ce qui laisse planer l'hypothèse d'un compromis, alors que la situation politique paraissait jusqu'alors bloquée.

Mais l'indice madrilène perd toujours 3,5% de sa valeur depuis la semaine dernière. En effet, "au sein de l'IBEX 35, sept sociétés sont basées en Catalogne", soit un cinquième du total, calculait Aurel BGC dans une note publiée hier.

Il s'agit d'abord de deux banques : Banco Sabadell, basée dans la ville éponyme, et CaixaBank, dont le siège est à Barcelone, dont les titres ont, depuis vendredi, perdu respectivement 10,3% et 7,6% de leur valeur. L'indépendance de la Catalogne menacerait leur activité et leurs bilans, par exemple si la région venait à sortir de la zone euro.

Ou encore la foncière de bureaux Inmobiliaria Colonial (- 7,7% depuis vendredi), dont 54% du patrimoine sont situés en Espagne, avec notamment 19 propriétés à Barcelone, mais aussi 23 à Madrid et 21 à Paris. En effet, 46% du patrimoine du groupe sont situés en France.

Egalement basé à Barcelone, Gas Natural n'a abandonné que 3,2% sur la période, le modèle économique du groupe gazier étant par nature défensif.

Tel est aussi le cas du fournisseur de produits médicaux Grifols (- 3,4%), et surtout du concessionnaire autoroutier Abertis, qui se paie le luxe de progresser (un peu : + 0,7%) depuis vendredi. Sans oublier l'opérateur de tours télécoms Cellnex (- 2,2%), un dossier spéculatif en hausse de 38% depuis fin 2016.

Si le groupe hôtelier Meliá Hotels International est basé à Palma de Majorque, dans les Baléares, il est aussi exposé à la Catalogne. Avec mesure : sur les 375 hôtels revendiqués par le groupe à fin 2016, seuls 79 sont situés en Espagne. Le titre Meliá n'a d'ailleurs baissé que de 1,3% sur la période considérée.

On ne peut cependant pas douter de la sensibilité des investisseurs au risque catalan. Hors IBEX 35, le titre d'une petite "biotech" catalane qui a dernièrement accumulé les déboires, Oryzon Genomics, s'est envolé de près de 13% mercredi et prend encore 11% ce midi. Oryzon a simplement a annoncé, mardi soir, qu'elle allait déménager ses locaux de Barcelone vers Madrid.

EG




Copyright (c) 2017 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.