Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Devises : le Dollar prend +0,5% après la FED, la £ perd 1,4%

(CercleFinance.com) - Le Dollar Index prend +0,6% à 94,4 mais une bonne partie de cet écart résulte du plongeon de -1,4% de la Livre Sterling, passé en séance sous les 1,35000 et teste, à 1,349/$ son plancher depuis le 1er octobre.


C'est la conséquence mécanique de la décision surprise de la Banque Centrale d'Angleterre de laisser son taux directeur inchangé à 0,1% alors que le patron de la BoE, Andrew Bailey avait déclaré 2 semaines auparavant que "la banque centrale devrait agir pour contenir les risques inflationnistes", laissant spéculer les marchés sur une hausse imminente des taux.
Et ce sont les marchés qui sont accusés par ce même Andrew Bailey d'avoir cédé à la fantaisie de leur imagination.

La BoE n'anticipe plus par ailleurs que 7% de croissance en 2021 (contre +7,3% initialement) et +5% en 2022, avec une inflation de 3,1% actuellement mais qui pourrait dépasser 4% dès cette année puis atteindre 5% début 2022 avant de s'affaiblir progressivement.
La Livre a également chuté de -1% contre l'Euro ce jeudi et à peu près d'autant face au Franc suisse (lequel s'effrite de 0,05% face à l'Euro).

Le Dollar s'est apprécié de 0,5% face à l'Euro, jusque vers 1,155, malgré des chiffres qui auraient pu doucher les détenteurs de billet vert. En effet, le déficit commercial des Etats-Unis s'est creusé de +11,2% au mois de septembre, à 80,9 milliards de dollars contre 72,8 milliards en août (révisé d'une estimation initiale qui était de 73,3 milliards), d'après le Département du Commerce.

Enfin, la productivité non-agricole a chuté de -5% aux Etats-Unis au troisième trimestre 2021 en rythme annuel, selon la première estimation du Département du Travail, une chute de la productivité supérieure à -4% du consensus.

Cette dégradation, la pire depuis le deuxième trimestre 1981, traduit une croissance de seulement 1,7% de la production pour une augmentation de 7% du nombre d'heures travaillées.
Mais le chiffre le plus emblématique, c'est l'envol des coûts unitaires salariaux qui se sont accrus de 8,3%... ce qui en revanche n'est pas rassurant du point de vue des anticipations d'inflation.

Copyright (c) 2021 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.