Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Paris: tendance inchangée après les chiffres d'emploi US

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris reprend 0,3% vers 5.
590, et ce gain est quasi identique depuis l'ouverture (il y eu un très bref pic spéculatif vers 5.615 autour de 10H30, puis plus rien, de telle sorte que le bilan hebdo ressort stable): tout se passe comme si les opérateurs attendaient un "imput", un catalyseur pour agir... et pourtant, les chiffres mensuels de l'emploi aux Etats-Unis (NFP) publiés à 14H30 avaient de quoi faire réagir.

L'économie américaine a créé deux fois moins d'emplois qu'attendu en novembre, selon les chiffres du département du Travail, lequel a fait état de 245.000 créations d'emplois non agricoles le mois dernier, le chiffre le plus faible enregistré depuis six mois, après 610.000 (révisé de 638.000) en octobre.

Les estimations des économistes et analystes s'échelonnaient entre 100.000 suppressions (!) et 975.000 créations de postes (difficile de faire moins "consensuel" avec 1.075 million d'écart au sein de la fourchette).

Le taux de chômage, calculé sur la base d'une enquête distincte, a en revanche reculé plus qu'attendu à 6,7% après 6,9% en octobre alors que le consensus le donnait à 6,8%.

Le déficit de la balance commerciale des biens et services aux Etats-Unis s'est dégradé de +1,8%, passant de 62,1 milliards de dollars en septembre à 63,1 milliards en octobre, selon les statistiques publiées aujourd'hui par le US Census Bureau et le U.S. Bureau of Economic Analysis.

Ces statistiques mettent en évidence des excédents avec l'Amérique du Sud et centrale (2,2 milliards d'USD), l'OPEP (2,1 milliards d'USD) et Hong Kong (1,9 milliard d'USD), tandis que le déficit avec la Chine a augmenté de 2,2 milliards de dollars pour s'établir à 26,5 milliards de dollars en octobre

Les économistes font remarquer que les indicateurs avancés ayant trait au marché du travail ont fourni des signaux mitigés ces dernières semaines, et ADP avait déjà déçu mercredi en annonçant 310.000 créations d'emplois au de 450.000 attendu.
Les inscriptions hebdomadaires au chômage, publiées hier, étaient en revanche ressorties en net repli la semaine dernière, pour s'établir à 712.000, contre 787.000 la semaine précédente.

Autre signe encourageant, la moyenne mobile sur quatre semaines s'établit à 739.500, en recul de 11.250 d'une semaine à l'autre.

Malgré cette statistique favorable, Wall Street avait signé jeudi soir une fin de séance relativement décevante, suite à une annonce de Pfizer, qui rencontre des problèmes de production sur certains composants à l'origine de son vaccin anti-Covid à base d'ARN.

Conséquence, le groupe biopharmaceutique a réduit de moitié ses objectifs de livraisons de vaccins d'ici le 31 décembre 2020, ce qui a un peu douché Wall Street.

"Sur les marchés d'actions, l'analyse va commencer à donner des signaux d'achat à la baisse", prévenait ce matin un trader.

A Paris, Alstom (-0,5%) annonce le large succès de son augmentation de capital d'environ 2 milliards d'euros. A l'issue de la période de souscription, qui s'est achevée le 30 novembre 2020, la demande totale s'est élevée à plus de 3,4 milliards d'euros. L'opération a été sursouscrite avec un taux de souscription d'environ 171,4%.

Le titre Dassault Aviation gagne près de 6% à la Bourse de Paris. L'Indonésie souhaiterait rapidement finaliser un accord sur l'achat de 48 Rafale a indiqué La Tribune. Un accord de coopération en matière de défense serait également en négociation. La Ministre des Armées Florence Parly a évoqué hier après-midi une commande de 36 Rafale pour l'Indonésie et des " discussions très bien avancées " sur BFM.

Renault (+2,8%) et Faurecia Clarion Electronics, activité du Groupe Faurecia (+1,5%) spécialisée dans l'électronique embarquée, lancent un partenariat pour les réparations électroniques multimarques en Europe.

Dans le cadre de cet accord, Renault pourra mettre à disposition de ses garagistes et réparateurs partenaires l'accès à la réparation de plus de 1 000 produits sur 23 marques de véhicules.

Jefferies réaffirme sa recommandation "achat" sur AXA avec un objectif de cours remonté de 27 à 27,5 euros, le broker se disant surpris par les nouveaux objectifs de l'assureur annoncés cette semaine, soit trois mois plus tôt que prévu.

Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.