Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Paris: peu de changement après plusieurs statistiques

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris affiche un profil de séance relativement similaire à celui de la veille, avec un écart de -0,3% et une concentration des échanges dans la zone 5.
555/5.565 pour le CAC40.

Graphiquement, la configuration actuelle de l'indice laisse entrevoir un test rapide de la zone supérieure des 5620/5650 points, assurent ainsi les chartistes de Kiplink Finance.

La chute du Dollar ne semble inquiéter personne, le billet vert chute à un nouveau plus bas annuel, à 1,2160/E.

L'Euro-Stoxx50 duplique très exactement son effritement de la veille (-0,1%) alors que Wall Street est anticipé stable, et rien n'a bougé sur les "futures" lors de la publication des inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage.

Elles ont pourtant nettement baissé la semaine dernière aux Etats-Unis (-75.000, c'est inespéré), selon le Département du Travail, pour s'établir à 712.000, contre 787.000 la semaine précédente (nombre d'ailleurs révisé de 778.000 en estimation initiale).

La moyenne mobile sur quatre semaines s'établit à 739.500, en recul de 11.250 d'une semaine à l'autre. Enfin, le nombre de personnes percevant régulièrement des indemnités a chuté de -569.000 la semaine précédente, à 5,52 millions.

Les places boursières se contentent de digérer l'impressionnante progression de 22% qui avait été signée au cours du mois de novembre, sans rien lâcher.

Malgré la valorisation jugée élevée des marchés boursiers, les acheteurs sont toujours présents et l'appétit pour le risque ne se dément pas, comme en témoignent les nouveaux records inscrits la veille à New York.

Wall Street se montre résilient et ne lâche rien et les marchés d'actions américains ont aisément comblé leurs pertes initiales hier, permettant à l'indice S&P 500 d'aligner une nouvelle série de records.

Les investisseurs ont pris connaissance de plusieurs indicateurs économiques majeurs aujourd'hui. Les indices PMI définitifs d'IHS Markit concernant l'activité du secteur des services en Europe ont été publiés ce matin.

L'activité du secteur privé de la zone euro a reculé pour la première fois depuis cinq mois, comme le signale l'indice PMI, qui s'est replié de 50,0 en octobre à 45,3, un niveau toutefois légèrement supérieur à son estimation flash (45,1).

En octobre 2020, le volume des ventes du commerce de détail a augmenté de 1,5% dans la zone euro ainsi que dans l'UE, par rapport à septembre, selon les estimations corrigées des variations saisonnières d'Eurostat.

"L'effet négatif des couvre-feux et confinements se verra plutôt à partir de novembre", expliquent les équipes de la banque privée Oddo BHF.

Reste à découvrir l'indice ISM des services aux Etats Unis, attendu en baisse en novembre même si son niveau devrait reste élevé et encore très éloigné du seuil de contraction.

Du coté des valeurs, Orange (-2,8%) annonce envisager de lancer une offre publique d'acquisition volontaire conditionnelle sur les actions Orange Belgium qu'elle ne détient pas encore et, si les conditions sont réunies, une radiation éventuelle de la cote de ces titres à Bruxelles.

S&P a abaissé la perspective de la note BBB de Vivendi à négative (au lieu de stable). " Le projet de Vivendi de céder la moitié d'UMG pourrait, selon nous, affaiblir son profil d'activité, à moins d'acquérir de nouveaux actifs de qualité " indique S&P.

Rexel annonce une mise à jour de ses objectifs pour l'année 2020, anticipant désormais une marge d'EBITA ajusté d'environ 4,1%, tout en limitant la baisse des ventes annuelles à nombre de jours courant à environ -7%. En outre, il table maintenant sur un flux de trésorerie avant intérêts et impôts d'au moins 500 millions d'euros.

Alors que Solvay envisage de céder certaines de ses activités, Crédit Suisse estime qu'une telle restructuration représenterait " un grand potentiel ". Crédit Suisse maintient par conséquent sa note de " surperformance " sur le titre Solvay et rehausse son objectif de cours de 90 à 104 euros.

Oddo BHF réaffirme son opinion "achat" sur Imerys avec un objectif de cours relevé de 40 à 45 euros, estimant que "l'année 2021 constituera une année clé pour reconquérir le coeur perdu des investisseurs et redevenir la pépite des minéraux industriels d'antan".

Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.