Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Devises: séance plutôt calme mais la Livre (£) cède -1%/Euro

(CercleFinance.com) - Cette séance a été marquée par une forte consolidation de la Livre Sterling alors que l'horizon d'un retour à la normal s'éloigne au Royaume Uni.

L'Irlande a décidé de se confiner totalement et d'imposer une quinzaine d'isolement à toute personne provenant de l'UE ou d'Angleterre.
Les compagnie de transports londoniens vont être renflouées à hauteur de 1,3Mds de £, ce qui signifie que les dégâts sont profonds et durables et que la récession attendue en 2020 sera supérieure à -12/-14%.

La Livre chute de -1% face au Dollar à 1,2100/$ et de -1,15% face à l'Euro à 0,8935... et l'Euro grappille +0,15% à 1,0820/$.

Le billet vert a bien résisté aux prévisions de la FED d'Atlanta qui anticipe un PIB à -42,8 au 2ème trimestre, révisé de -38% il y a une semaine.
Le $ n'a pas non plus réagi à la publication d'un plongeon des ventes de détail aux Etats-Unis de -16,4% en avril, là où les économistes visaient une chute de 11% en moyenne (après -8,3% en mars)... c'est de très loin la pire chute mensuelle depuis 75 ans aux Etats Unis.

D'après le Département du Commerce, en excluant le secteur automobile, les ventes au détail américaines semblent encore plus déprimées : elles se sont contractées de 17,2% le mois dernier, après une baisse de 4% en mars, et alors que le consensus n'attendait qu'un repli d'environ 7% en avril (10% d'écart, c'est énorme).
Rappel, la croissance américaine repose à 70% sur la vigueur de la consommation intérieure.

Pas de quoi justifier non plus une forme d'optimisme de Wall Street avec la chute de la production industrielle : -11,2% en avril, après -4,5% en mars selon la Réserve fédérale, là où le consensus attendait une contraction de l'ordre de 10%.

De son côté, le taux d'utilisation des capacités dans l'industrie américaine est ressorti en baisse de 8,3 points de pourcentage à 64,9% le mois dernier, un taux inférieur de plus d'un point à l'estimation moyenne des économistes.

Côté "bonnes surprises", l'indice de confiance des consommateurs de l'Université du Michigan du mois de mai s'établit à 73,7 points en estimation préliminaire alors que le consensus craignait un recul plus marqué, vers 68 points.

Il ressort donc en hausse par rapport à son niveau affiché au mois d'avril, qui était de 71,8.
L'autre bon chiffre chiffre, c'est le rebond de l'indice d'activité "Empire State" de la Fed de New York qui remonte vers -48,5 après -78,2 annoncé en avril (c'est supérieur au consensus qui anticipait -63,5).

Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.