Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Marché: regain d'inquiétude concernant le coronavirus

(CercleFinance.com) - Après son recul limité de vendredi (-0,5%), la Bourse de Paris est attendue en lourd repli lundi matin sur fond de prudence généralisée, les investisseurs succombant à un regain d'inquiétude concernant le coronavirus.


Vers 8h15, le contrat futur sur l'indice CAC 40 - livraison mars - décroche de 121,5 points à 5905,5 points, annonçant une baisse de près de 2% à l'ouverture.

Pékin a indiqué ce week-end que le nombre de nouveaux cas de Covid-19 en dehors de la province du Hubei - considérée comme l'épicentre de l'épidémie - avait tendance à baisser.

Les autorités chinoises ont notamment déclaré avoir recensé 409 nouveaux cas dans la partie continentale du pays, dont 398 au Hubei, pour 149 nouveaux décès.

Les récents développements de la maladie en Europe, tout particulièrement en Italie où le virus aurait déjà fait deux morts et contaminé près de 80 personnes, sont toutefois jugés bien plus préoccupants.

A ce titre, l'ouverture de la Bourse de Milan sera surveillée de près.

Conséquence, les marchés perdent en sérénité et les investisseurs se reportent massivement sur l'or et les obligations d'Etat, actifs sécurisants par excellence.

Le rendement du bon du trésor américain à 10 ans s'enfonce vers 1,4600%

Vendredi, Wall Street avait lourdement sanctionné la chute surprise de l'indice PMI composite d'IHS Markit, mesuré à 49,6 en estimation flash pour le mois de février, à comparer à 53,3 en janvier.

A l'exception de l'épisode de la fermeture partielle de l'administration américaine en 2013 ("shutdown"), il s'agit de la première fois depuis la crise financière que l'indice composite américain entre en zone de contraction de l'activité, c'est-à-dire sous le seuil des 50 points.

De nouveaux indicateurs d'activité seront publiés dans les jours qui viennent, ce qui permettra d'en savoir plus concernant l'impact de l'épidémie sur l'économie européenne au mois de février.

"Les enquêtes économiques dévoilées (la semaine dernière) ont laissé penser que la zone euro résistait mieux que prévu au coronavirus", rappellent les équipes de Capital Economics.

"Mais les détails des indices PMI ont aussi montré que le virus avait affecté le secteur manufacturier de la région et les risques additionnels à la baisse n'ont pas reflué", fait valoir le bureau de recherche londonien.

De nouveaux indices du climat des affaires dans l'industrie seront également présentés aux Etats-Unis. Les investisseurs suivront notamment l'indice de la Fed de Richmond demain ainsi que le PMI de Chicago vendredi.

Autre motif de prudence, la dynamique positive dont bénéficie Bernie Sanders - farouche défenseur d'une couverture santé universelle aux Etats-Unis et véritable épouvantail de Wall Street - dans le cadre des primaires américaines pourrait justifier quelques ventes de précaution.

Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.