Accueil > Actualité > Société

CAC40: renoue avec 5.525 malgré W-Street un peu décevant

(CercleFinance.com) - Le CAC40 est venu tester brièvement des 5.
530, dans le cadre des arbitrages techniques de fin mois boursier (le terme de janvier s'achevait à 16H à Paris).

Après la brêve accélération haussière qui s'était dessinée vers 10H (entre 5.500 et 5.525, une longue stagnation de 5 heures s'est enclenchée entre 5.512 et 5.522... et puis, nouveau sursaut vers 15H25 et test des 5.330.

Avec un gain de +0,5% ce vendredi à une heure de la clôture, la semaine s'achève sur un gain de +0,2%, à un niveau équivalent à celui de début octobre, ou mi-décembre (précédente échéance mensuelle, journée des "4 sorcières").

Il reste que "l'indice parisien rencontre le plus grand mal à retrouver de l'élan pour revenir au contact des 5.525 points. Pourtant, tout est réuni pour qu'il sorte par le haut de ce range des 5.475/5.525 points et renoue sa séquence haussière avec une dynamique affirmée", estiment les équipes de Kiplink, selon lesquelles "cette évolution horizontale a aussi pour effet de confirmer les intentions du CAC 40 de ne pas vouloir casser le support des 5.475 points, premier niveau d'inflexion sur lequel l'indice a une nouvelle fois rebondi hier".

L'euro-Stoxx50 montre plus de hardiesse avec un gain de +0,7 à 3.650, l'indice s'éloigne soudain de la zone des 3.620 qui faisait office de résistance depuis fin 2017.

A Wall Street, le début de séance est décevant: le Dow Jones tente de rester à l'équilibre au-dessus des 26.000, mais le S&P500 et le Nasdaq s'effritent de -0,2%: pas de 11ème record annuel aujourd'hui.
Les opérateurs avaient pourtant un motif de soulagement pour justifier de nouveaux achats: le risque d'un "government shutdown" a été repoussé de ce 9 janvier (minuit) au 16 février (le Sénat doit encore valider l'accord afin d'éviter toute paralysie de l'Etat).

Sur le front des indicateurs, l'indice de confiance des consommateurs du Michigan ("UMich") est ressorti à 94,4 en estimation préliminaire pour ce mois de janvier contre 95,9 (niveau final du mois de décembre), nettement en-deçà des attentes (97 ce mois-ci).
Le rendement du T-Bond US à "10 ans" franchit le cap des 2,563% (son zénith 2017), le "2 ans" teste 2,08%... cette tension pourrait commencer à incommoder les gérants de fonds "actions".

L'euro avance de 0,2% face au dollar à 1,2265, tandis que le baril de WTI perd un peu le contact avec le zénith des 65$ (-1% à 63,15$ sur le NYMEX).

Au chapitre microéconomique, on notera que Rémy Cointreau abandonne 2,1% sur fond de ralentissement de la croissance des ventes au troisième trimestre. Cet essoufflement s'explique par une base de comparaison élevée et par un Nouvel An chinois tardif en 2018, ce qui décale les livraisons. Retraitée de ces éléments, la croissance organique du trimestre aurait atteint 6%.

A contrario, les investisseurs saluent la cession par EuropaCorp (+16%) de son activité télévisuelle française à la société Storia, tandis qu'Airbus Group (+1,8%) domine le CAC 40 au lendemain de l'annonce d'une commande de 36 A380 par Emirates, ce qui tend à écarter la perspective d'un arrêt de la production du géant des airs.


Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

Sondage

A quel niveau sera le CAC40 à fin Juin 2018:

En hausse à 5640Pts
En hausse à 5450Pts
Stable sur le niveau des 5250Pts
En baisse à 5050Pts
En baisse à 4800Pts
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.