Accueil > Actualité > Société

Paris: gain historique de +24% du CAC, 3 records à W-Street

(CercleFinance.com) - Un petit "coup d'algo" a tenté d'expédier le CAC40 au-delà des 5.
615 vers 17H25 mais il été contré durant le "fixing" et le CAC limite son gain à +0,56% à 5.598.

Au final, Paris porte son avance à +2% sur la semaine écoulée et +24% depuis le 30 octobre, un krach à la hausse sans précédent, même après 50% de baisse sur 18 mois comme en 2003 et 2009: ce mois de novembre est le plus haussier de l'histoire du marché parisien.

Le CAC40 surfe sur l'inertie haussière des 4 semaines précédentes et les 5.600Pts qui semblaient constituer un "objectif" pour beaucoup d'analystes techniques sont débordés dans le sillage d'indices US au zénith ou affichant de nouveau records absolus : le Nasdaq en termine à 12.205 et lu Russel-2000 réédite son zénith de 1.855.
Tesla s'est de nouveau distingué et s'envolait de +4% à 598,8$ et voit sa capitalisation (plus de 555Mds$) franchir le cap des 30 fois son chiffre d'affaire.
Le Dow Jones gagne plus modestement +13% (au-dessus des 29.900) et le S&P500 gagne +0,28% à 3.639 (record de clôture, record intraday égalé à 3.645).

L'Euro-Stoxx50 affiche +0,5%, la bourse de Londres recule de -0,1% alors que les pourparlers sur le Brexit se sont enlisés depuis 1 mois et risque de déboucher sur un "no deal Brexit".

La hausse n'a pas été freinée par le repli de -0,25% du $ vers 1,1935/E qui pourrait handicaper les valeurs exportatrices européennes.
Le pétrole qui prend 0,7% vers 48$ à Londres (Brent) témoigne de la confiance dans un redémarrage économique en 2021.

Fermée jeudi pour la fête de Thanksgiving, Wall Street fermera ses portes à 19H, probablement en hausse une nouvelle fois pour "verrouiller" le plus fantastique gain mensuel de l'histoire des marchés US.

Cette journée dite de "Black Friday" est censée donner le coup d'envoi de la saison des achats de fin d'année Outre-Atlantique, grâce à toute une série d'importantes opérations promotionnelles.
Les ventes en ligne explosent de +21,5% et pulvérisent tous les records.

Des spécialistes tablaient sur une hausse de +3 à +3,5% des dépenses par rapport à 2019, c'est donc devenu une réalité, grâce aux ventes "on line" privilégiées ce 27/11 au vu des conditions sanitaires très particulières cette année et du risque de contamination dans des centres commerciaux bondés ce vendredi.

Plusieurs statistiques ont été publiées ce matin en France. Sur un an, les prix à la consommation en France augmenteraient de 0,2% en novembre 2020, après avoir été stables le mois précédent, selon l'estimation provisoire réalisée par l'Insee en fin de mois.

Au troisième trimestre 2020, le PIB de la France en volume rebondit de +18,7% (en révision de +0,4 point par rapport à la première estimation) après -13,8% au deuxième trimestre, selon les données détaillées de l'Insee.

En octobre 2020, les dépenses de consommation des ménages français en biens rebondissent (+3,7% en volume après -4,4% en septembre), et ressortent ainsi supérieures de 2,7% à leur niveau d'octobre 2019, d'après l'Insee.

En Europe, le sentiment économique se dégrade en novembre, de -3,5 à 87,6 dans l'Eurozone et de -3,6 points à 86,6 dans l'ensemble l'UE à 27.

C'est la première chute de ces indices "de confiance" depuis le printemps dernier, la dégradation provient essentiellement du commerce de détail et des services, l'industrie et la construction résistent.

Les marchés obligataires ne pâtissent pas du tout d'un appétit dévorant sur les actions et de nouveaux records absolus (rendements planchers) sont battus sur des Bonos à 0,055%, le "10 ans" portugais (zéro ou 0,001%) et les BTP italiens (sous 0,558%).

Côté valeurs, Alstom finit en tête du CAC avec +4%, devant ST-Micro et Orange avec +2,5%, aucun repli ne dépasse les -0,6% (Hermès).
C'est EDF qui domine le SBF120 avec +11%, devant Air-France-KLM avec +4,6%.

Laurent-Perrier a publié un résultat net part du groupe en baisse de 30,9% à 7,6 millions d'euros, mais une marge opérationnelle améliorée de 0,5 point à 20,5% (+1,4 point hors effets de changes), au titre de son premier semestre 2020-21.

Le conseil d'administration de Saint-Gobain a réexaminé hier sa politique de retour à l'actionnaire et annoncé un dividende 2020 de 1,33 euro, payé en 2021. Oddo maintient sa recommandation d'achat sur le titre avec un objectif de cours à 45 euros.

Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

Sondage

A quel niveau sera le CAC40 à fin Mars 2021 :

En hausse à 5950Pts
En hausse à 5820Pts
Stable sur le niveau des 5680Pts
En baisse à 5520Pts
En baisse à 5380Pts
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.