Accueil > Actualité > Société

Paris: encore distancé par W-Street, malgré PMI historiques

(CercleFinance.com) - Le CAC40 a réduit sa perte de -0,62% à -0,45% à la dernière minute mais ne sauve pas les 5.
300 et clôture à 5.288, dans un volume passé de 2,1MdsE à 2,96MdsE à la clôture (presque +50% au "fixing").

Et pendant que Paris alignait une 3ème séance de repli consécutif, le S&P500 (+0,7%) revient tutoyer son record absolu à 2,6Pts près (à 2.692,3 contre 2.694,9) et le Nasdaq (+1,3%) flirte avec les 7.000 (grâce à Amazon qui engrange déjà +1,5%, Alphabet +2%, Facebook +2,4%... et Netflix +4,5% sur des rumeurs de rachat par Apple qui gagne +1,2%).

Le "composite" -dopé par les "GAFA"- reste dans la course pour inscrire la meilleure clôture de son histoire en ce 2 janvier, une façon d'entamer l'année 2018 du bon pied, dans le prolongement des 14 mois de hausse consécutive observés à Wall Street (janvier constituera t'il le 15ème mois de hausse d'affilée ?).

Le recul symétrique des places européennes nous offre une première illustration en version 2018 d'un grand classique maintes fois revisité fin 2017: les gérants US vendent du papier en Europe (encaissant la hausse de l'euro au passage) pour disposer de suffisamment de liquidités pour soutenir les indices US ?

En tout cas, Wall Street réalise une entame d'année prometteuse : les indices US effacent les 0,4% perdus assez mystérieusement au cours du dernier quart d'heure de cotations vendredi.

A la suite de quoi, les places européennes, rassurées par la bonne tenue des actions US, ont nettement réduit leurs pertes initiales (l'E-Stoxx50 ne cède plus que -0,3% à 3.490, contre -0,55% vers 17H29) !
La chute initiale de Francfort (-1%) semblait motivée par l'appréciation de l'euro qui affiche +0,4% et se retrouve propulsé vers 1,2060/$.

Le marché parisien s'est adjugé plus de 9,25% l'an dernier, mais l'indice vedette fait du surplace depuis le 10 novembre, le tout dans des volumes devenus microscopiques au cours des dernières semaines.

Pour autant, les stratèges s'attendent à une année boursière 2018 de nouveau favorable, même si les gains devraient s'avérer moins spectaculaires qu'en 2017.

"Après une année de forte performance économique et financière, de volatilité historiquement basse et de valorisations de plus en plus généreuses, les investisseurs se demandent naturellement si ces tendances vont perdurer", commentent les équipes de Lombard Odier.

Du côté des indicateurs, l'indice PMI "Markit" manufacturier pour les Etats unis s'établit à 55 contre 53,9, presque un record absolu.

Le PMI "Markit" de l'eurozone a crû de 0,5 point en données mensuelles et en estimation finale à 60,6.
L'estimation flash est ainsi confirmée et l'indice atteint son plus haut niveau depuis le lancement de l'enquête en 1997, ce qui soutient l'Euro face au $.

La croissance s'est étendue de nouveau à l'ensemble de la région en décembre, l'indice PMI ayant atteint un niveau record en Autriche, en Allemagne et en Irlande, tout en restant proche du plus haut historique de novembre aux Pays-Bas.
La croissance s'est par ailleurs renforcée en France: selon l'indicateur IHS Markit notre PMI se redresse de 57,7 en novembre à 58,8 en décembre 2017, signalant ainsi la plus forte croissance du secteur depuis septembre 2000 (un plus haut de plus de 17 ans).
En Grèce, où elle a atteint dun zénith depuis 9 ans, tandis qu'elle est restée soutenue en Italie et en Espagne malgré un ralentissement par rapport au mois dernier (-0,3Pt).

Actualité fort calme enfin sur le front microéconomique. A noter le spectaculaire redressement des valeurs "auto": en recul de -2% environ en fin de matinée, les constructeurs finissent quasi stables.
A noter que Renault annonce des résultats commerciaux sans précédent pour depuis 2011.
Peugeot a vu ses ventes bondir de +15,6% en décembre (sur 12 mois) et de 10,3% sur l'ensemble de l'année 2017 mais c'est dû à l'intégration des ventes d'Opel depuis le mois d'août.

Parmi les titres qui ont pesé sur le CAC40, Essilor chute de -2%, Kering de -2,4% et Publicis de -2,9%, affecté par une note négative de Macquarie qui abaisse sa recommandation à "neutre" contre "surperformance" avec un objectif de cours ramené de 70 à 60E.


Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

Sondage

A quel niveau sera le CAC40 à fin Mars 2018:

En hausse à 5740Pts
En hausse à 5650Pts
Stable sur le niveau des 5500Pts
En baisse à 5350Pts
En baisse à 5180Pts
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.