Accueil > Dossier

Ferrari: en forte hausse

Profite de la sortie du SUV, la Purosangue



Le titre progresse de plus de 2,5% aujourd'hui et affiche une performance de +23% sur les trois derniers mois.

Ferrari a dévoilé ce mardi à Pise en Italie, la Purosangue, son premier SUV à quatre portes et quatre places des 75 ans d'histoire du Cheval Cabré.

La Purosangue moteur de 6,5l, de 12 cylindres, 725 chevaux à 390.000 euros est déjà un gros succès : "Depuis que nous avons annoncé qu'il s'agissait d'un V12 en mai, l'intérêt pour la voiture a explosé", a déclaré Enrico Galliera, directeur marketing.

Il a ajouté que la société avait été inondée de précommandes Purosangue, ce qui semble prouver qu'un un grand nombre de consommateurs veut encore des véhicules à essence, et est prêt à payer le prix fort pour les obtenir.

La voiture sera l'un des SUV les plus chers du segment. Pour préserver l'exclusivité, Ferrari s'est engagé à maintenir les ventes de la Purosangue en dessous de 20% des livraisons totales du groupe pendant le cycle de vie de la voiture, qui devrait être de 4 à 5 ans, comme pour tous ses modèles.

Les livraisons commenceront au deuxième trimestre 2023.

Oddo maintient sa recommandation "surperformance" sur le titre Ferrari et son objectif de cours à 260 euros.

L'analyste s'appuie sur la sortie de ce SUV de la marque, le Purosangue, "un modèle à la hauteur des attentes, tant d'un point de vue technique que commercial (prises de commandes record), ce qui confirme notre opinion que le modèle devrait non seulement contribuer positivement à la croissance du groupe mais aussi à ses marges".

Au niveau des volumes, le groupe avait déjà annoncé qu'il limiterait la production à 20% des volumes totaux du groupe sur la durée de vie du modèle, ce qui devrait représenter en moyenne entre 2.000 et 3.000 unités.

Avec des listes d'attentes qui vont jusqu'à 18 mois, "le groupe jouit d'une visibilité hors pair", souligne Oddo. "Ces éléments nous confortent dans notre opinion Surperformance et notre objectif de cours de 260 euros.

Invest Securities avait maintenu début aout son opinion "neutre" sur Ferrari à ce stade, compte tenu du potentiel négatif par rapport à son objectif de cours rehaussé de 147 à 188 euros avec la détente sur les taux.

Au-delà des résultats publiés au deuxième trimestre qui ont été en ligne les attentes du bureau d'études, ce dernier note qu'il "se confirme que la marge d'EBIT connaît un léger creux sur ce trimestre après la fin des livraisons des Monza SP1/SP2 très rémunératrices".

"Ce n'est pas la croissance volume ou le mix qui compenseront au second semestre, le groupe guidant ainsi sur une marge d'EBIT 2022 de 23%-24% avec une croissance du CA qui va atterrir à moyen terme vers +9% par an, selon les guidances 2022/26", ajoute-t-il.
 

lexique

 
 
 
 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.