Accueil > Dossier

Carrefour: au plus bas depuis le 10/2012

Présentation de la 'stratégie Bompard' en vue.



Si TechnipFMC reste la lanterne rouge de l'indice CAC 40 depuis la fin de l'année 2016 (- 29%), Carrefour n'est guère mieux loti : en baisse de 25%, surtout depuis le warning lancé fin août, le titre commence difficilement "l'ère Bompard", le PDG qui en a pris les rênes cet été.

Voilà l'action Carrefour à son plus bas niveau depuis l'automne 2012 ! Attention cependant à ne pas tirer de conclusions hâtives : encore auréolé de son succès chez Fnac Darty, Alexandre Bompard vient juste de constituer son équipe de direction. Mais il n'a pas encore présenté ses orientations stratégiques.

Le distributeur a bien tenté d'améliorer sa valorisation en introduisant en Bourse, en juillet, ses filiales Grupo Carrefour Brasil, au Brésil, ainsi que Carmila, la société foncière française exploitant les galeries commerciales attenantes à ses magasins. Mais l'été de Carrefour a surtout été marqué, en Bourse, par une chute dont le titre ne s'est toujours pas remis en raison du lancement, le 30 août, d'un sévère avertissement sur résultats.

Rappelons que le distributeur, qui évolue dans un contexte très concurrentiel face, par exemple, à Leclerc, est aussi très exposé à des "formats" de magasins, les hypermarchés, désormais moins prisés des consommateurs.

Bien sûr, le juillet de Carrefour a aussi été marqué par le passage de relais entre Georges Plassat, le PDG sortant, et Alexandre Bompard, qui a fait merveille ces dernières années chez Fnac, devenu Fnac Darty, et dont le parcours boursier retrace le succès.

Encore faut-il laisser le temps à M. Bompard de s'installer, ce qu'il fait progressivement. Le 30 août, le même jour que le warning, on apprenait que Laurent Vallée remplaçait, avec effet immédiat, Jérôme Bédier en tant que secrétaire général. M. Vallée avait occupé ces mêmes fonctions chez Canal + entre 2013 et 2015, et ensuite au Conseil constitutionnel.

Puis le 22 septembre, Carrefour a annoncé la composition de son nouveau comité exécutif, fort de 14 membres. "La constitution de cette équipe est une étape importante qui permettra un meilleur pilotage du groupe. Cette nouvelle équipe aura pour première tâche la définition et la mise en oeuvre du plan de transformation", indiquait alors la direction.

Selon un bon observateur du dossier, cet organe de direction est devenu "plus collégial" et aussi plus jeune, sa moyenne d'âge baissant de six ans, à 52 ans. Même si les 14 membres sont désormais très français, ils sont surtout neufs: "on change tout", commente le spécialiste, avec de nouvelles têtes comme Marie Cheval, qui vient directement de chez Boursorama et sera chargée du "digital".

Sans oublier la nomination de responsables dédiés au difficile marché domestique : Jérôme Nanty, "directeur exécutif ressources humaines pour le groupe et la France", et Pascal Clouzard, directeur exécutif France.

Et maintenant ? Pour Carrefour, le second semestre s'annonce chargé. Le 30 août, la direction a effet indiqué qu'elle présenterait, "d'ici la fin de l'année" et sans plus de précision, une nouvelle feuille de route stratégique.

A suivre sur l'agenda de Carrefour, tel qu'il se présente à ce jour : les ventes du 3e trimestre, le 18 octobre après Bourse.

EG
 

lexique

 
 
 
 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.